IV- L’Empereur

L’Empereur

 par Arthur Edward Waite version française Tof

4. L’Empereur, par imputation l’époux de la carte précédente. Il est parfois représenté portant, en plus de ses insignes personnels, les étoiles ou rubans d’un ordre de chevalerie. Je mentionne cela pour montrer que les cartes sont un mélange d’emblèmes anciens et récents. Certains insistent sur les liens qu’ont les emblèmes entre eux. Le fait qu’on trouve sur une carte d’anciens éléments ne signifie aucunement que cette carte est ancienne, mais on ne tirera pas non plus de conclusion du fait qu’y soient incorporées sporadiquement des nouveautés, dont l’intervention peut n’être due qu’à la main imbécile d’un éditeur ou d’un dessinateur tardif. 

Particularités de l’Empereur du Jeu Rider-Waite : 

 
Son sceptre a une forme de Croix ansée et il a un globe dans sa main gauche. C’est un monarque couronné – commandant, majestueux, assis sur un trône. Sous ses bras il y a des têtes de béliers. Il est l’exécutif et la réalisation, la puissance de ce monde, ici il est revêtu de ses attributs naturels les plus élevés. Il est parfois représenté assis sur une pierre cubique, ce qui mélange cependant certaines des questions. Il est la puissance virile, à laquelle répond l’Impératrice, et en ce sens il est celui qui vise à enlever le Voile d’Isis et pourtant elle demeure virgo intacta.

Il faut comprendre que cette carte et celle de l’Impératrice ne représentent précisément la condition de la vie maritale, même si cet état est implicite. En surface, comme je l’ai indiqué, ils représentent la royauté ordinaire, assis sur les sièges des puissants, mais par dessus tout il y a la suggestion d’une autre présence. Ils représentent aussi – surtout le personnage masculin – la royauté supérieure, ils occupent le trône intellectuel. On voit ici la domination de la pensée plutôt que celle du monde animal. Les deux personnalités, à leur manière, sont « remplies d’expérience étrange », mais la sagesse qui vient d’un monde supérieur n’est pas consciemment leure. L’empereur a été décrit comme (a) volonté dans sa forme incarnée, mais ce n’est là que l’une de ses applications, et (b) comme une expression des virtualités contenues dans l’Etre Absolu – mais cela relève de la fantaisie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s